Week-end surf au Pays Basque : de Biarritz à St Jean de Luz

Ce week-end surf au Pays Basque était pour moi un véritable retour dans le temps. Si j’ai surfé pour la première fois à Lacanau quand j’avais 15 ans, c’est à Bidart dans le Pays Basque que j’avais passé plus d’une semaine de vacances pour y apprendre le surf.

J’en garde d’ailleurs un souvenir assez floue. J’ai en tête quelques photos avec mon top Decathlon, la couleur orange de ma planche de location, la plage du centre et la façade du surf shop Rip Curl où j’avais loué ma board. D’ailleurs je suis passé en voiture devant ce shop, qui contrairement à moi, n’a pas pris une ride malgré ces 10 printemps écoulés.

Sur la route de la côte des Basques

En parlant de printemps… Ses douces températures et ses weekends prolongés sont parfait pour prendre la route et profiter de belles vagues avant que ce soit la Chine à l’eau. On a donc pris la route de St Jean de Luz dès le jeudi matin pour un week-end de 4 jours. L’idée était ensuite de remonter la côte jusqu’à Anglet en passant par Guéthary, Bidart et Biarritz.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour St Jean de Luz et Guéthary. Ces deux villes sentent bon la culture basque et ses origines. En parcourant les ruelles de St Jean de Luz et son port de pêche, on s’imprègne de son passé et de son histoire. D’ailleurs ouvrons la parenthèse Georges Pernoud de Thalassa : le commerce de la baleine entre St Jean de Luz et les eaux glaciales de Terre-Neuve au Canada a représenté l’activité principale de la ville au cours du 18e Siècle…

saint jean de luz

saint jean de luz surf

côte des basques surf

Parlementia, la mythique vague de Guéthary

Nous avons ensuite pris la route de Guéthary pour y passer la nuit dans une chambre d’hôtes à L’escale. Preuve que nous sommes bien dans un lieu dédié aux vagues, les combis de surf sèchent sur les fenêtres. Guéthary respire le calme et l’authenticité. Non loin de son petit port de nombreux bars et restaurants sont nichés en haut de la falaise qui surplombe l’océan. C’est sous un couché de soleil aux lumières captivantes que j’ai pu admirer la vague de Parlementia. La vague est magique. Elle déroule sur de nombreux mètres et approche les 1m80 ce jour-là. Elle a l’air plutôt molle et offre un bel espace de jeu pour caler des manœuvres.

Parlementia se mérite. Le pic est loin. La mise à l’eau se fait par le port ou par les rochers de la plage. Ramer tu devras pour kiffer Parlementia…

port de guéthary parlementia

parlementia surf guéthary

Biarritz et sa grande plage

Direction ensuite Biarritz en longeant la côte et en passant par Bidart et la plage de la Crampotte qui offre une belle vue sur la côte basque. Pour tout surfeur qui se respecte, Biarritz est un incontournable. L’ambiance surf et le potentiel de ses spots ne sont plus à démontrer. Que ce soit la côte des basques ou la grande plage, malgré le monde à l’eau, il y en a pour tous les niveaux. Concernant l’architecture, j’ai été assez déçu. Je n’ai pas retrouvé le charme basque comme St Jean de Luz, mais plutôt une ville très saisonnière, avec des immeubles très « balnéaires » et des hôtels de luxe gavés de Porsche, Paris Hilton et compagnie. Le découpage de la côte est en revanche magnifique et a des airs de côtes bretonnes. Quel plaisir de surfer dans cette ville qui a vu naître le surf en France…

surf biarritz

surf biarritz
inconnu sur la grande plage de Biarritz